Au Pays des Humains Une Croisière sur l'Orénoque

Comment j'ai profité des installations d'un navire de luxe pour approcher les méandres du fleuve Orénoque au Vénézuela, les plages enchanteresses des Iles Grenadines, la beauté de la mangrove à Tobago, et partir à la découverte d'Humains...

Jour 3 - Embouchure de l'Orénoque -Vénézuela : Vibrer...et s'emporter ;-)

 


El Agua, couleur café au lait,  déployait son immensité devant l'eau de mon regard.

Parsemé ça et là de plaques de jacinthes à la recherche d’un havre à coloniser, l’Orénoque s’offrait à moi.

Dans le lointain de son lit, un arc-en-ciel baignait la silhouette fantomatique d’un cargo esseulé.

Boca Grande ! J’étais toute prête à me laisser avaler...

            

Une ligne couleur végétale bordait mon horizon à bâbord.

Bientôt, une autre viendrait s’y ajouter sur ma droite.

Un vent léger caressait le lit du majestueux rio, faisant doucement tanguer les balises entre lesquelles nos pilotes vénézuéliens fraîchement montés à bord nous guidaient.

Me sienta muy bien. J’étais bien.

Nous voguions enfin sur la couche de mes songes et je me découvrais troublée.

Des frissons traçaient leur chemin le long de mon échine, prenant peu à peu possession de toute l'étendue de ma peau.

Je pris position en surplomb de l’étrave du Levant, et nous fendîmes tous deux à l’unisson les eaux nourries de limon, les eaux inhospitalières et fortes qui avaient intriguées Christophe Colomb et repoussées les féroces Caraïbes. Pour un temps.

Je brûlais de voir mille jours se lever sur le fleuve Orénoque, et mille soleils lancer leurs rayons à travers un voile de pluie bienfaitrice.

L’envie de rencontrer le peuple des pirogues me taraudait. Je voulais vivre au gré des marées et au son des poissons qui se débattent au petit matin.

Je désirais me joindre au chaman et prier Maria Lionza, célébrer son culte au creux d’une cascade. Protectrice de la nature, Reine de toutes les divinités, elle seule saurait nous protéger dans notre voyage. Elle seule, et l’expérience des marins entre les mains desquels nous avions déposé nos vies.

commentaires {0} - Ajouter un commentaire
Publié à 23:00, le 21 juin 2009, orénoque
Mots clefs : Maria LionzaWaraosBoca Grande


Rubriques
- 1 Preface
- 2 Martinique
- 3 Tobago
- 4 Orénoque et Légendes
- 5 Orénoque Curiapo
- 6 Orénoque Puerto Ordaz
- 7 Trinidad
- 8 Grenadines
- 9 Vie à bord
- aparté
- Bêtisier
- Remerciements
- Telecharger le pdf

Accueil
Qui suis-je ?
Livre d'or
Album photos


Le blog de Laurent Brucy
Un ruban vert pour la Guyane
Le tour du monde de Cécile
L'Happyculteur
Amnesty International
Le blog de Philippe Lesné

La carte des lieux visités





Mon itinéraire
Archives
Mes amis
Derniers articles
- Préface
- Au Commencement étaient les filles
- Jour 5 - Venezuela - Présentation du Levant
- Jour 1 - Fort-de-France (Martinique) - Envie d'épices
- Jour 1 - Martinique: Accepter les bonnes choses




Newsletter

Saisissez votre adresse email